Parce que Tsilaosa ne se positionne pas sur le marché de la photographie de mariage nous pouvons en parler très librement.

L’ouverture à la concurrence

Le mariage était, jusqu’il y a peu, un marché très rentable dans l’univers de la photographie dite sociale. La création de statuts juridiques nettement plus légers que celui d’artisan (sous Nicolas Sarkozy) a permis à de nombreux auto entrepreneurs de sortir du statut restrictif d’auteur et de se positionner sur ce type de marché qui était jusqu’alors le pré carré exclusif des artisans, statut devant supporter de lourdes charges et plaçant ces derniers dans une situation comparable aux chauffeurs de taxi lorsque est apparue la nouvelle génération des transports individuels de type VTC.

L’ouverture du marché de la photographie sociale aux micro entreprises a eu pour conséquence de déclencher une guerre tarifaire sans merci et de tirer fortement les prix vers le bas…  Les charges afférentes au statut d’auto entrepreneur sont nettement plus légères que celles supportées par les artisans et permettent de pratiquer des tarifs hyper concurrentiels. Bien souvent les auto entrepreneurs n’ont pas de boutiques, pas de RC pro (responsabilité civile), peu de frais liés à leur activité et oublient que photographe est un métier qui doit permettre de vivre correctement de son travail.
Mais le choix du statut ne suffit pas à justifier à lui seul la grosse différence que l’on retrouve entre deux devis pour un même type de reportage. Il y a d’autres raisons pour justifier cette différence, raisons que nous aborderons un peu plus tard dans cet article.

La place du photographe de Mariage

Le poste « photographie » est de plus en plus rarement prioritaire dans la liste des frais liés à la cérémonie du mariage.
Pour recevoir au studio de nombreuses demandes de devis la quasi totalité des futurs mariés ne commence sa recherche d’un photographe qu’une fois les autres prestataires (traiteurs, décorateurs, DJ, etc.) déjà trouvés et réservés, et privilégient avant tout le tarif (en fonction de ce qu’il reste dans leur budget).
Même si nous ne réalisons généralement pas ce type de reportage (très exceptionnellement pour certains clients du studio qui aiment notre regard et qui insistent pour que nous nous en chargions) à chaque réception de devis nous prenons le temps d’expliquer que privilégier le prix n’est pas un bon réflexe.

Lorsque les années seront passées, que le temps vous aura fait oublier ce que vous aviez mangé et sur quoi vous aviez dansé, que votre costume ou robe (devenus trop étroits, je sais de quoi je parle…) auront pris la poussière (s’ils n’ont tout simplement pas été revendus sur le marché de l’occasion), que vous restera-t-il de cette journée unique ?

La réponse est simple : Les photos !

C’est pour cette raison que le choix du photographe qui réalisera votre reportage est tout simplement primordial. De trop nombreuses personnes demandent le prix de la prestation sans même regarder la qualité du travail du photographe, sans apprécier son style, son regard pourtant unique. La photographie n’est pas un artisanat standardisé où peu importe le photographe le résultat sera identique… Loin de là !

C’est avant tout un art dont le résultat découlera certes d’un savoir faire dont la base est académique, donc universelle, mais sur laquelle, telles des pelures d’oignons, viendront s’empiler des couches liées à l’expérience, au savoir faire, au vécu, à la sensibilité et à l’imaginaire du photographe. En choisissant mal vous prenez le risque d’être très déçus, car si le photographe a une obligation de moyens il n’a pas d’obligation de résultat en terme de rendu, et là pas question de refaire la cérémonie pour recommencer le reportage photo.

Fourchette tarifaire

La fourchette tarifaire pour un reportage de mariage se situe généralement entre 350€ et 2500€ (parfois bien plus si le photographe est une signature connue), oui, le delta est assez énorme…

Analysons un peu les deux extrêmes :

Pour 350€
– Le photographe effectue les prises de vue en mairie et quelques portraits de couples en sortie d’office.
– A la fin de sa prestation de deux heures maxi, s’il est équipé correctement, il vous remettra un CD ou une Clé USB avec l’export des 300 photos (maximum) réalisées.

Merci, au revoir, voici ma carte et peut-être à bientôt pour une maternité low-cost…

Pour 2500€
– Le photographe vous recevra préalablement à la cérémonie car il est très important qu’il fasse votre connaissance et gagne votre confiance, c’est la clé pour réaliser un reportage de qualité au sein d’un environnement familial dans lequel il va devoir évoluer.
– Il effectuera des repérages préalables sur les lieux où se dérouleront cérémonies et festivités.
– Il sera présent lors des préparatifs du matin pour figer les instants exceptionnels de stress, de tension et d’angoisse, de partage avec votre famille, vos amis et témoins, toutes ces marques d’affection et d’intimité qui s’échangent avant la cérémonie.
– Éventuellement il y a aura un second photographe en cas de préparatifs des futurs mariés dans des lieux éloignés l’un de l’autre.
– La lumière et l’ambiance seront toujours au top car le photographe prendra le temps de soigner ses prises de vues.
– Il vous accompagnera ensuite à l’office religieux ainsi qu’au civil, et si c’est votre volonté il fera les photos de couple le jour même, mais préférera certainement le point suivant.
– Il organisera une séance portrait de couple quelques jours après la cérémonie pour être certain d’avoir votre totale participation à cette séance.
– Il réalisera les photos de groupes, des prises de vue durant le cocktail, sera présent lors du repas et de la soirée.
– Généralement il partira le dernier, vous accompagnera même parfois durant la nuit blanche pour ne rien laisser passer de cette journée exceptionnelle.
– Le photographe sera également là pour le brunch du lendemain.
– Les quelques 1200 photos (ou plus) seront ensuite sauvegardées sur disques durs, triées, étalonnées puis éditées une à une, retouchées avec soin. Pour une grosse journée de reportage lors de votre cérémonie c’est quasiment une semaine de travail en édition pour le photographe. Et ce sans compter le temps passé pour réaliser votre album de mariage, témoin qui traversera le temps et que vous ouvrirez toujours avec la même émotion 50 ans plus tard…
– Il vous recevra ensuite dans son local, organisera une projection sur grand écran des plus belles photographies de la journée, projection à l’issue de laquelle il vous remettra le précieux album.
– Toutes les photographies seront mise à disposition dans un répertoire sécurisé sur internet afin que famille, proches, amis et invités puissent eux aussi commander des tirages.

Évidemment nous parlons là des deux extrêmes, tous les devis que vous recevrez proposeront des tarifs très différents généralement situés dans cette fourchette… Mais c’est volontaire afin d’illustrer le fait que choisir le bon photographe est très important.