HeleneEt bien ça y’est ! On me susurre dans l’oreillette que les cloches du déconfinement résonnent à travers toutes les campagnes de France et de Navarre.
il est temps pour nous, les photographes, de rallumer les flash, torches, projecteurs, ordinateurs, et de recharger les batteries des boîtiers…

Noooon, je plaisante, en fait l’appareil n’est jamais resté bien loin de  mes mains durant ces deux derniers mois.
Par contre les flash eux sont bien restées éteints.

Le studio n’a pas vu d’autres visages que le mien, ou celui d’Hélène, depuis près de deux mois.
Le virus est resté dehors, et j’espère bien que ça va durer.
De toute façon toutes les précautions sont prises pour qu’il le reste, et même les plus alarmistes des apôtres de l’apocalypse commencent à avouer à demi mot que la deuxième vague n’aura pas lieu, ce dont j’étais persuadé depuis le début. Ayant traversé les SRAS, H1N1, chikungunya et autres dengue ou grippe aviaire je pensais que ce nouveau virus se comporterait comme les autres, un petit tour et disparaît, et c’est le chemin qu’il semble prendre.  Je mets toutefois tout en oeuvre pour vous accueillir dans les meilleures conditions.

Cette rentrée, malgré certaines mauvaises nouvelles (annulation d’un mariage et d’une séance portrait pour cause de peur panique de ce virus) se fait sous de bonnes auspices. J’ai rallumé tout le petit matériel, effectué quelques essais à l’aide du nouveau matériel reçu il y a quelques jours, remis le chauffage un peu en route (Saint de glace oblige) et me sens prêt à relever tous les défis.

Je vous attend !